0

Votre panier est vide

avril 09, 2022 3 lire la lecture

Quand Ann m’a approchée pour faire partie de l’équipe d’ambassadeurs de Lekkla Cycling Couture pour l’année 2022, j’ai rapidement été charmée, non seulement par ses valeurs d’entreprise, mais aussi par la qualité de ses vêtements et leur look d’enfer. Puis, après quelques échanges, l’idée de contribuer à ce blogue est née conjointement à ce partenariat. Étant une adepte de l’ultracyclisme, je magasine mes vêtements de vélo en cherchant avant tout un confort et une qualité accrus pour de très longues heures en selle, ce que j’ai trouvé chez Lekkla. Histoire de joindre l’utile à l’agréable, je vous partagerai donc une série d’articles alliant conseils et anecdotes pour quiconque voudrait plonger vers le cyclisme longue distance.

--------------------------------

Sortir de l'hibernation!

La fin du mois de mars rime avec hausse de température, journées qui rallongent et, bien évidemment, impatience de sortir le vélo. Pour ma part, chaque printemps est un combat incessant entre la vitesse de la fonte des neiges et ma témérité à affronter des accotements presque inexistants jumelés à des automobilistes pas toujours prêts à partager trous d’eau, gadoue et nids-de-poule. Une fois ces craintes dissipées, ma première sortie de vélo de l’année, même si elle dépasse rarement la vingtaine de kilomètres, agit comme un élixir de jeunesse. Je reviens couverte de sable, mais la tête pleine de projets; je pourrais affronter le monde. Enfin, même si mon moral et la météo printanière se ressemblent beaucoup après l’hiver, leur ambivalence mène toujours à des jours plus ensoleillés.

En effet, après une saison d’entraînements croisés et de séances intérieures, je ressens toujours à nouveau l’appel des ultra longues distances. Étant accro aux très, très longues heures en selle, je donnerais le premier conseil suivant : ne vous lancez pas pour vous lancer ou parce que quelqu’un vous met au défi. Cela peut sembler évident, mais si vous ne ressentez pas l’appel, l’envie viscérale d’aller explorer au-delà des frontièresdes vôtres comme celles de votre ville, province ou paysil est peu probable que vous y trouviez votre compte. De mon côté, ce besoin de partir à l’aventure, et de voir jusqu’où je peux me gérer moi-même, est né au début de l’adolescence. Au départ, c’était majoritairement dans ma tête, puis ça s’est traduit par le ski de fond et la course à pied. La quantité de kilomètres que j’avalais était directement proportionnelle à l’augmentation de mon estime personnelle et j’ai rapidement développé une dépendance au sentiment d’accomplissement. Je me suis ensuite tournée vers le cardio-vélo (d’abord comme participante, ensuite comme instructrice) parce que je me blessais souvent à la course à pied, puis vers le vélo de route... et une passion est née. Je pouvais combiner entraînement, exploration de paysages et dépassement : le rêve!

Cette année, après avoir terminé la précédente avec le BikingMan Portugal, mes ambitions sont plus modestes, mais bien vivantes. D’ailleurs, si cela vous intéresse, le reportage de Radio-Canada où je décris mon aventure est ici. En plus de quelques projets que je dévoilerai dans les prochains articles de ce blogue, je brûle d’envie de tester la nouvelle mouture des vêtements de Lekkla Cycling Couture ailleurs que sur Zwift et lors de séances de cardio-vélo. Vous vous en doutez sûrement, mais la moindre couture mal positionnée sur un maillot ou un bib lors de très longues distances peut rapidement devenir un calvaire, voire une raison d’abandon.

Avec sa collection 2022, Lekkla a visé dans le mille pour les ultracyclistes féminines : un bib avec bretelles sans aucune couture et une finale à la cuisse antidérapante monopièce, mais, SURTOUT, un système permettant les arrêts aux toilettes sans retirer le maillot. De tous les systèmes que j’ai essayés, celui de Lekkla est sans aucun doute le plus facile et le plus pratique! Je pourrais continuer longtemps à vous énumérer les qualités du bib de Lekkla, que ce soit pour son chamois haut de gamme, ses tissus à trois couches et à protection solaire FPS50+ ou encore pour ses petits détails comme les accents réfléchissants à l’arrière. Pour toutes ces raisons, mais aussi pour bien plus encore, je vous le recommande fortement... un essai vaut mille mots!

Bonne première sortie sur deux roues et à bientôt!

Suivez-moi sur Instagram : www.instagram.com/geneeeh

Geneviève Healey

Suggestion de lecture pour réveiller les projets cyclistes qui sommeillent en vous : La quête du retour de Samuel Lalande-Markon.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.