0

Votre panier est vide

octobre 29, 2022 2 lire la lecture

La fin de l’automne, avant l’arrivée d’une quantité suffisante de neige pour permettre la pratique de sports hivernaux, est pour plusieurs une période de transition entre deux saisons d’entraînement. Le volume d’entraînement diminue un peu (ou beaucoup !) afin de récupérer de la saison estivale et permettre au corps de repartir de plus belle par la suite. Dans ce contexte, comment bien gérer son alimentation ?

Lorsque notre volume d’entraînement diminue, la dépense énergétique quotidienne diminue également. Il s’avère donc important d’adapter nos habitudes alimentaires en conséquence afin d’éviter un surplus calorique trop important. Voici quelques conseils à garder en tête :

  1. Ajuster les proportions dans votre assiette.

Comme la charge d’entraînement est moins grande, vos besoins en glucides sont aussi diminués. Il peut s’avérer judicieux de faire une plus grande place aux légumes dans votre assiette durant cette période. N’éliminez pas complètement les féculents, ils sont importants ! Toutefois, diminuez un peu leur proportion dans votre assiette. Durant cette période, votre assiette devrait contenir 50% de légumes, 25% de féculents à grains entiers et 25% d’aliments protéinés.

  1. Faites attention aux calories liquides.

Les boissons sucrées comme le jus, le lait au chocolat ou les boissons pour sportifs sont souvent utilisées en période d’entraînement plus intense. Il convient toutefois de diminuer leur consommation en période de plus faible volume d’entraînement afin de prioriser la consommation d’eau. Attention à l’alcool aussi… sa consommation tend parfois à augmenter en période de plus faible volume d’entraînement. Toutefois, gardez en tête que les boissons alcoolisées contiennent une quantité parfois élevée de calories.

  1. Ne négligez pas les collations si vous ressentez la faim.

Un repas complet vous soutiendra normalement pour environ 4h. Après quoi, il est normal de ressentir la faim. Si votre prochain repas est encore loin après ce laps de temps, une collation s’impose ! Elle vous permettra d’éviter d’arriver affamé au prochain repas. Ce sera ainsi plus facile d’éviter de grignoter en préparant le souper !

  1. Choisissez des aliments rassasiants.

Assurez-vous d’avoir une source de protéine suffisante à chacun de vos repas afin d’obtenir un bon effet rassasiant. Favorisez aussi les aliments riches en fibres tels que les légumes, les grains entiers, les légumineuses et les fruits. Limitez la consommation d’aliments sucrés et/ou très gras qui sont généralement moins rassasiants et plus denses en calories.

  1. Gardez en tête qu’il est normal d’avoir une petite fluctuation du poids corporel.

Le poids n’est pas quelque chose de fixe dans le temps. Il fluctue naturellement durant une année. En période de transition, il est normal de voir le poids augmenter de quelques livres comparativement à votre poids de fin de saison. Ne paniquez pas pour autant. Votre poids s’ajustera naturellement lorsque vous reprendrez l’entraînement.

Passez une belle fin d’automne !

 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.