The 2022 Collection is available!!!

0

Your Cart is Empty

April 03, 2022 2 min read

Vous est-il déjà arrivé de débuter une séance d’entraînement et de ressentir que les jambes n’étaient tout simplement pas au rendez-vous ou que votre niveau d’énergie n’était pas adéquat pour suivre votre volonté ?

Bien que plusieurs facteurs puissent influencer votre niveau d’énergie au quotidien, l’alimentation en est assurément un qui est facilement contrôlable et qui aura un impact majeur sur la qualité de vos séances d’entraînement. Voici 3 principes à garder en tête afin d’éviter de ressentir un manque d’énergie à l’entraînement.

  1. Ne restreignez pas trop votre apport en glucides durant la journée.

Les glucides représentent le carburant de choix de vos muscles lors d’un effort physique. Ainsi, le fait de consommer un apport suffisant en glucides au quotidien vous assurera d’avoir de bonnes réserves d’énergie au moment de l’entraînement. Idéalement, l’apport en glucides consommés au quotidien devrait être adapté en fonction du volume d’entraînement. Plus vous vous entraînez, plus vous devriez augmenter votre apport en glucides. On privilégiera également les glucides complexes aux sucres simples lors des repas afin de favoriser une meilleure stabilité dans le niveau d’énergie. Intégrez donc des grains entiers (pain, pâtes, quinoa, etc.), des légumineuses ou des légumes tels que la pomme de terre ou la patate douce à votre assiette.

  1. Répartissez adéquatement vos protéines entre les repas.

Les protéines ont un effet important sur le sentiment de satiété. Une réparation adéquate de vos sources de protéines durant la journée vous assurera ainsi une meilleure stabilité dans votre niveau d’énergie. Plusieurs personnes ont toutefois tendance à consommer trop peu de protéines lors du petit-déjeuner, et à l’inverse, à en consommer une quantité importante au repas du soir. En portant attention à la répartition de vos protéines entre vos repas, vous remarquerez moins de fluctuation dans votre énergie durant la journée… de quoi être prêt à vous entraîner à n’importe quel moment !

  1. Prévoyez une collation adaptée avant votre entraînement.

Ce dernier aspect est probablement le plus important de tous ! Gardez en tête qu’un repas complet devrait être consommé environ 3 heures avant un entraînement. Si le délai entre votre dernier repas et le début de l’entraînement est plus long que cela, une collation est probablement nécessaire afin de refaire le plein d’énergie ! On pensera alors à choisir des aliments riches en glucides et faciles à digérer. Il est possible d’intégrer une petite source de protéines à la collation si celle-ci est prise environ 2 heures avant le début de la séance. Si le délai est plus court, optez plutôt pour des aliments riches en glucides uniquement (ex : fruits, muffin, barre tendre, gruau, etc.).

La gestion de l’alimentation pendant un entraînement de longue durée de même que l’alimentation en récupération sont également des éléments à considérer pour les personnes qui ont un volume d’entraînement plus élevé. Ces sujets feront l’objet de futurs articles de blogue !

Leave a comment

Comments will be approved before showing up.