0

Your Cart is Empty

October 22, 2022 3 min read

Mon dernier article cette année sera plus bref, mais il traite d’un aspect non moins important à ne pas banaliser si vous voulez éviter d’avoir le moral dans les talons à chaque automne.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, en fin de saison, il arrive toujours un moment où je ne me reconnais plus : je suis tannée de rouler. Il y a un moment où j’ai l’impression de toujours faire les mêmes parcours et où ma motivation à rouler longtemps s’effrite. La première fois que ça m’est arrivé, j’ai été un peu bouleversée. Puis, l’année d’après, quand c’est arrivé à nouveau, j’ai compris que ce serait cyclique. Au fil du temps, j’ai essayé de voir comment je pourrais atténuer cette baisse de motivation annuelle et, surtout, comment la voir venir. Voici quelques-uns de mes trucs, que vous trouverez inspirants ou non, l’important c’est de vous donner des idées pour trouver les vôtres.

En tant qu’ultracycliste, ma logique d’entraînement est davantage mentale que physique : plus la saison avance, plus je tente d’allonger les distances et plus je fouille en moi pour garder un intérêt à rouler longtemps, très longtemps. Quand le mur commence à se faire sentir, je trouve d’autres objectifs, qu’ils soient plus ludiques ou non, l’important c’est d’essayer quelque chose d’inhabituel. J’appelle ça mes défis stupides mentaux… en voici quelques exemples.

J’y vais souvent selon quelques variations sur le même thème : décortiquer des 100km en petites répétitions, des défis de dénivelé et des défis plus ludiques.

Défis longueur :

  • Rouler 4 allers-retours du chemin St-Louis (25 km)
  • Rouler 10 x le tour de la rivière St-Charles (10 km)
  • Rouler 20 x le tour des Plaines d’Abraham (5 km)

Rassurez-vous, l’impression de tourner en rond s’atténue au fur et à mesure qu’on progresse et on entre rapidement dans notre bulle pour accumuler les kilomètres, mais le défi mental est très présent!

Défi dénivelé :

  • Faire le plus d’ascensions possibles de la côte Gilmour et augmenter de 1 chaque année

Cette idée avait germé il y a 2 ans, avec une amie, où nous nous étions lancé le défi de monter 20 fois la côte Gilmour, mais cela pourrait être la côte de votre choix. Cette année, j’ai complété 22 ascensions, avec une courte pause après la 13e et la 18e. Ici, bien que les jambes soient très sollicitées, l’aspect psychologique l’est tout autant. Je vous suggère de vous échauffer avec un tour des Plaines (5 km).

1 x le tour des Plaines + 22 x la côte Gilmour = 55 km, 1800m de dénivelé

Défis ludiques :

  • Créer des parcours impliquant des arrêts dans diverses microbrasseries (pour garnir mon  passeportJe bois local, pourquoi pas?)

  • Rouler un trajet habituel, mais entièrement de nuit

  • Sortir le vélo de gravel

Ici, ça le dit, le but est de changer le mal de place et d’oublier un peu qu’on est sur le vélo. Pour les parcours houblonnés, libre à vous de remplacer les microbrasseries par des casse-croûtes ou tout autre endroit; l’idée est de voir le vélo comme un moyen de transport entre des moments de détente. Le mois dernier, j’ai profité d’une chaude nuit de septembre pour faire la piste cyclable des Cheminots dans l’obscurité totale; depuis St-Raymond jusqu’au centre-ville de Québec. Ayant fait le parcours inverse le matin même, ça ajoutait une p’tite touche mentale au défi en soi, en plus de me challenger côté solitude dans la noirceur, car je vous le confirme : il faisait TRÈS NOIR! Ceci étant dit, c’était génial côté adrénaline et pour pratiquer l’autonomie nocturne (mais traînez-vous une clochette à ours pour éloigner la faune).
Finalement, si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à me partager vos idées, l’objectif étant de constamment se renouveler. N’oubliez pas : essayez n’importe quoi, mais essayez quelque chose de différent!

Suivez-moi sur Instagram : www.instagram.com/geneeeh

Suggestion de film pour trouver d’autres sources de motivation : le documentaire  La route de la chaleur, de Stéven Le Hyaric, dans lequel on le suit lors de sa traversée de Paris à Dakar en 20 jours dans le but de sensibiliser les gens aux changements climatiques.

 

Leave a comment

Comments will be approved before showing up.